Temps de lecture : 6 minutes et 16 secondes

Le 10 novembre dernier, Apple annonçait une petite révolution dans le monde de l’informatique : leurs nouvelles puces M1 qui viennent remplacer les puces Intel qui équipaient alors jusque là les ordinateurs de la pomme, le tout accompagné de Macbook M1 (Air et Pro) et d’un Mac Mini M1, les trois avec le même processeur. Alors, faut-il sauter sur ces nouvelles machines ? Ou peut-être pas encore ?

ARM, késako ?

L’ARM, ce sont des processeurs qui fonctionnent différemment de nos processeurs ancestraux qui sont sur la quasi intégralité de nos bonnes vieilles machines, on les retrouves dans nos tablettes et téléphones, qui gagnent année après année de plus en plus de puissance. A tel point que l’on se demande parfois si ce n’est pas possible d’utiliser son téléphone comme unique ordinateur !

Bien que Samsung semble s’intéresser à la question avec son Samsung Dex, on semble en être encore loin, cependant étant donné que ces processeurs semblent moins énergivores, plus performants et plus facile à refroidir, pourquoi ne pas les intégrer directement dans nos ordinateurs ?

Samsung Dex
Le Dex de Samsung, une bonne idée à explorer.

C’est ce qui est en train de se produire, et cela demande quelque peu de préparation, car toutes les applications qui fonctionnent actuellement sur vos machines avec processeur Intel ou AMD ne peuvent pas être utilisés (de base) par ces nouveaux processeurs, et donc cela demande un gros travail d’adaptation des développeurs pour les amener à porter leurs logiciels sur des plateformes peu répandues, peu populaires pour le moment, donc avec un profit assez faible sur le court terme.

Sur ce point, on pourrait être inquiet : en effet Microsoft avait amorcé la même transition en 2019 avec la Surface Pro X, rendant sur ce matériel tous les “anciens” programmes incompatibles. Une émulation est possible mais uniquement pour les applications compilés en x86, sachant que la plupart des applications récentes et populaires ne sont disponibles que en x64 (l’émulation sera bientôt pour le x64 mais ce n’est pas encore d’actualité). Si on ajoute à ça que l’émulation sur la Surface Pro X rend les programmes comme Photoshop difficilement utilisables ou encore que depuis sa mise en vente il n’y presque pas eu de logiciels adaptés de façon native pour ce nouveau système, il y a de quoi s’inquiéter pour les utilisateurs Apple.

Surface Pro X
La Surface Pro X, petit bijoux mais peu utilisable pour les créatifs.

C’est là que la pomme intervient en présentant Rosetta 2, un système “d’émulation à la volée”/traduction qui permet de lancer la grande majorité des logiciels compatibles pour Mac Intel sur les nouveaux Mac M1, et ce, d’après les tests disponibles, avec une efficacité d’environ 50 à 80% comparé à une version du logiciel native. De quoi satisfaire les utilisateurs avec une puissance largement suffisante pour la plupart des logiciels et laisser le temps aux développeurs d’adapter leurs logiciels. Développeurs qui sont d’ailleurs accompagnés par Apple avec une compilation bien plus simple et rapide, sans avoir besoin de tout réadapter à la main.

(Je ne suis pas développeurs mais les retours ont l’air très positifs et de nombreux logiciels se retrouvent adaptés pour M1 chaque jour, on peut donc j’imagine dire que c’est un succès pour le moment).

Personnellement, je suis 100% Windows, je trouve que mes logiciels (suite Adobe) fonctionnent bien mieux sur ce système. J’ai déjà essayé Apple il y a quelques années et bien que leur système de pavé tactile est marquant et devient vite naturel, et ce ne fût pas une expérience concluante pour moi. Cependant, lorsque lors de l’annonce de leur nouvelle puce M1, Apple a annoncée une puissance brut permettant de faire tourner un logiciel de montage avec de l’éditing de vidéo jusqu’à 4K (Macbook M1 Air) ou 8K (Macbook M1 Pro et Mac M1 Mini) sans soucis, le tout sur une machine qui peut atteindre une autonomie de 17h (Macbook Air) ou 20h (Macbook M1 Pro) en mode portable, une machine qui ne perd pas de puissance lorsqu’elle est sur batterie comme les PC portables Windows, abordable (à partir de 799€) et surtout sans ventilateur pour le Macbook M1 Air, ma curiosité a été sérieusement attisée.

Le contexte du freelance

En tant que monteur freelance, lorsque je me déplace je dois toujours emmener de quoi pouvoir continuer de travailler en mouvement, que ce soit pour partir quelques jours, pour partir quelques semaine, voir juste pour ne pas rester clouer à mon bureau, pouvoir changer d’endroit voir finir un montage dans mon canapé. Pour ça, j’ai eu plusieurs ordinateurs, avec lesquels j’ai TOUJOURS eu des problèmes. Les ventilateurs de ces machines ont toujours fini par lâcher après 1 ou 2 ans, voir la batterie par gonfler, et pour pouvoir faire réparer ça, il faut compter un minimum de 100€ pour juste le devis sans la réparation chez Razer, si bien que je me retrouve au moins une fois par an à devoir commander des pièces en Chine pour réparer moi même ma machine, quand les pièces fonctionnent bien à leur arrivée.

Représentation de moi lorsque j’ai fini de remonter mon ordinateur et que les ventilateurs claquent.

Si on ajoute à ça que mes ordinateurs ne tiennent rarement plus de 3h sur batterie et que le chargeur que je transporte avec moi fait presque le poids de la machine, on se retrouve avec quelque chose qui n’a de portable que le nom. J’avais totalement cessé d’utiliser des machines portables parce que dans le meilleur des mondes, même quand tout fonctionnait bien, les ventilateurs s’emballaient au moindre petit montage vidéo, donc en bonus du stresse de la batterie qui se vide vite, des ventilateurs qui peuvent lâcher à tous moments, j’avais le bruit d’un avion constamment dans les oreilles, toute la journée. Impossible de travailler dans le train de honte du bruit que ma machine faisait.

Regroupement d’informations et retours d’utilisateurs de Macbook M1

J’ai passé le gros de la dernière semaine à regarder des tests, des retours et des avis sur ces nouvelles machines et voici ce qu’il en ressort et les informations intéressantes, pour moi en tant que monteur.

  • Les nouveaux Mac ont une puissance qui arrive (et parfois, dépasse) à celle des anciens Macbook Pro 16″ pour la plupart des tâches qui se basent principalement sur le CPU.
  • Final Cut Pro fonctionne parfaitement bien, les montages jusqu’en 6k avec étalonnage en temps réel ne semblent pas poser de soucis
    La suite Adobe (Premiere, After Effects) semble fonctionner assez bien via Rosetta 2 (le dynamic link fonctionne, tous les logiciels semblent se lancer sans trop de bugs) mais le logiciel n’est pas aussi fluide que Final Cut Pro (même sur Intel il n’est jamais vraiment parfaitement fluide malheureusement)
  • DaVinci Resolve a sorti une version Beta qui semble très bien fonctionner pendant le montage, le rendu est plus long que sur les anciens Mac avec GPU car le rendu utilise le GPU, qui est puissant mais pas encore assez pour suivre sur le M1 (peut-être un soucis d’optimisation de Resolve qui sera réglé).
  • Le Dynamic Link de la suite Adobe fonctionne sous émulation, pour l’instant seul Photoshop (en version beta) est disponible de façon native. Le montage semble fonctionner assez bien sur Premiere Pro (même si moins bien que sur Final Cut Pro et Resolve, moins fluide, mais l’a t-il déjà vraiment été complètement ?). Les rendus sont plus longs que sur Resolve à tâche similaire. (Si vous vous demander quel logiciel de montage choisir, j’ai fait un article sur ce sujet.)
  • Les transitions vidéos et templates de développeurs tiers / éditeurs pour vos logiciels de montages n’ont peut-être pas encore été rendues compatibles M1, et peuvent ne pas fonctionner.
  • Vous ne pouvez officiellement brancher qu’un écran externe sur un Macbook M1 et 2 sur un Mac mini (il est visiblement possible de passer outre ces limitations via des extensions HDMI en USB 3.0 par exemple).
  • Le Macbook M1 Air n’a pas de ventilateur, ainsi il chauffe légèrement plus (aux alentours de 43/44°C au maximum il semblerait, donc très supportable) et a légèrement moins de performances que les autres versions qui ont pourtant le même processeur mais bénéficient de plus d’espace dans le châssis et du fameux ventilateur.
  • Le Macbook Pro et le Mac mini, bien qu’ayant chacun un ventilateur, sont complètement silencieux même lors de très lourdes tâches.
  • Certains rares applications natives Mac ne fonctionnent pas du tout sur les nouveaux Mac M1, il n’y en a que très peu mais ils devraient rapidement être adaptés par leurs développeurs
  • Tous les pilotes pour les matériels physiques (micros, tables de mixages, …) ne sont pas forcément tous disponibles et utilisables, j’ai vu beaucoup de cas de personnes ne pouvant pas utiliser pour l’instant leur matériel et étant en attente d’une mise à jour par le constructeur.

Je vous passe les benchmark et chiffres qui peuvent très bien vouloir tout et rien dire et changer du tout au tout. De plus, vu le nombre ahurissant de tests et benchmarks disponibles en ligne sur Google et YouTube depuis la mise en vente des machines, vous trouverez largement de quoi trouver comment fonctionnent exactement vos logiciels favoris sur ces machines à l’heure actuelle.

Un coup de Maitre avec ces Mac Mini et Macbook M1

Apple a réussi à créer un véritable évènement et engouement autour de ces processeurs ARM, et en ayant préparé en amont tous leurs logiciels maisons, avec un système de compilation de logiciels simplifié et en proposant une émulation efficace, ils ne font pas fuir les utilisateurs, font la démonstration de tout l’intérêt de cette transition et la facilite pour les développeurs. Je pense pouvoir dire qu’il y a très peu de risque si vous achetez aujourd’hui une machine M1, et qu’elle risquera de vous durer dans le temps, même après les nouvelles machines plus puissantes censées sortir courant 2021.

Macbook M1
Un très beau Macbook, design classique mais toujours efficace. N’est-ce pas ?

Bien sûr, si vous faites de la 3D ou des processus demandeur en puissance GPU, vous feriez mieux d’attendre les futurs Macbook Pro 16″ et iMac qui arriveront incessamment sous peu. En tous cas, sachez qu’Apple pousse la date de renvoi des machines si vous n’êtes pas satisfait jusqu’au 8 janvier 2021 inclus.

Dans mon cas, je prend le train en marche et j’ai commandé en Macbook Air il y a un peu plus d’une semaine, je développerai mon choix et ferai mes propres tests en conditions réelles, puis je vous en ferai évidemment part sur ce blog dans un article dédié. :)

EDIT : MacBook Air M1 pour le montage professionnel : 2 mois après

Le Macbook Air commence à 1129€, le Macbook Pro à 1449€ et le Mac Mini à 799€.

Au fait, vous voudriez apprendre à monter vos propre vidéos sur Premiere Pro ? J’ai créé un cours pour les débutants disponible ici en réduction en ce moment, profitez-en ! Cliquez ici.

2 Commentaires

    • Merci pour ton retour ! Oui c’est vrai que 13″ ça peut faire petit lorsqu’on est habitué à des tailles plus standard d’écran pour travailler ! Pour ma part je vais le brancher sur un écran 27″ à la maison parce que 13″ en continu comme unique écran ça risque de faire mal aux yeux… :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici