Temps de lecture : 3 minutes et 52 secondes

Le 8 janvier 2020 a été mis en ligne le nouveau clip de Squeezie, “Influenceur“. Ce n’est pas un coup d’essai du YouTuber aux 14 millions d’abonnés qui s’était déjà essayé à la musique depuis le 1er juillet 2017 aux côtés de Maxens, avant de le retrouver plusieurs fois accompagner de Bigflo & Oli mais également parodiant les groupes des années 80 avec Frenetics.

Pas un coup d’essai

Il avait également fait énormément de bruit durant l’été 2019 en lançant un concept de création du clip de l’été en mettant en concurrence deux équipes : Kezah & Freddy Gladieux vs. Joyca & Squeezie, une série ayant eu un énorme succès, les clips en résultat ayant obtenus dans l’ordre 37 et 24 millions de vues.

Le tout dernier bébé de Squeezie (Influenceur) a bénéficié d’un traitement audiovisuel professionnel du clip, qui a été très remarqué dans les commentaires de la vidéo.

Si l’on en croit la plupart des top commentaires (et une bonne partie de l’intégralité des commentaires), la plupart pensent que le travail d’un seul monteur acharné a permis d’obtenir ce résultats très très sympas.

Ceci est dû à une croyance populaire liée à l’image de YouTuber : Auparavant ils créaient leurs vidéos seul chez eux (l’image cliché du YouTuber qui gagne des millions tout seul dans sa chambre), de l’écriture au montage en passant par le tournage.

Le temps passant, leur popularité a grimpée en flèche et la qualité des vidéos augmentant progressivement, il est devenu quasi-impossible pour les plus gros d’à la fois maintenir un rythme de publication régulier ET monter les vidéos eux mêmes. L’appel à un monteur (souvent indépendant) est donc devenue de plus en plus répandue. Et lorsque l’on tourne et que l’on monte séparemment une vidéo avec une personne dédiée à cette tâche, on fait des indications directement durant le tournage (par exemple : “Là tu pourras couper cette scène et reprendre maintenant”) à l’oral. De là a découlé des jeux de mises en scène, les YouTubers ils interagissant parfois avec leur monteur dans des scènes non coupées (petites blagues sur le montage, le monteur fait semblant de ne pas vouloir écouter les ordre du YouTuber devant la caméra, …) et il devient ainsi un élément comique à part entière, présent dans les vidéos par le montage.

Le public n’étant souvent que spectateur et n’ayant aucune notion de création audiovisuelle, va donc globalement s’imaginer que chaque gros YouTuber a un monteur qui s’occupe de tout, ce qui est dans les faits vrai !

Et loin de moi l’idée de vouloir rabaisser la quantité de travail d’un monteur (j’en suis moi même un), seulement, dans le cas des effets du clip réalisé pour Squeezie, c’est un tout autre travail qui est mis en place.

Déroulon-lons la description-ion

Si l’on déroule la description de la vidéo, on peut y lire :

Liste de l'équipe ayant participé à la création du clip "Influenceur" de Squeezie
Liste de l’équipe ayant participé à la création du clip “Influenceur” de Squeezie

Si l’on met de côté toutes les personnes ayant participé à la mise en scène, à l’ambiance, l’habillage, les acteurs, les créateurs de la musique en elle même … et que l’on se concentre uniquement sur la post-production (l’étape qui a permis de trier et traiter les fichiers vidéos et d’y ajouter les différents effets, et qui a permit d’obtenir le clip en version quasi-finale), on peut y apercevoir plusieurs personnes :

Montage : Axel Jobin
Etalonneur : Vincent Heine
3D Artist : Sdrnsdrn (sponsored by Capturing Reality)
VFX : Lucas Latil, Marc Latil, Clément Chasseray, Titouan Harel

Descriptionnons un peu tout ça

Monteur

Il y a tout d’abord le monteur (ici Axel Jobin) qui lui va généralement s’occuper du derush (tri) des scènes, de l’organisation du projet principal afin de faciliter la répartition du travail. Il va commencer et finir le montage en ouvrant et en créant le projet vidéo et va faire des essais d’organisations en suivant les directives de l’équipe de production tout au long de la création de la vidéo et viendra à la fin clôturer et faire le rendu final. Entre temps, d’autres gros travaux vont être faits ailleurs.

Etalonneur

L’étalonneur (ici Vincent Heine) va venir récupérer toutes les scènes triées et utilisables pour dans un premier temps les faire toutes correspondre en terme de couleurs et d’intensité, d’ombrages et de corrections pour donner un rendu cohérent et qui se suit entre chaque scène. Il passera ensuite pour donner une ambiance globale à la vidéo / au clip / au film en accentuant plus ou moins les couleurs, les ombres, les noirs et les blancs, en corrigeant et en changeant des couleurs présentes sur le tournage, … C’est également un travail de longue haleine qui permet de donner l’ambiance générale et qui participe grandement au sentiment que ressentira le spectateur devant le produit fini.

3D Artist

Le 3D Artist (ici Sdrnsdrn) est requis lorsqu’il y a besoin d’animations 3D (sans blague). Cela peut être simplement des effets de simulation, des petits ajouts dans le décors, ou comme ici, l’animation de la tête de Squeezie recréé en 3D pour permettre des mises en scène évidemment impossibles en prises de vue réelles (à moins d’avoir une tête en pâte à modelée, mais il me semble que c’est plutôt rare).

VFX

Et pour finir, les VFX (Lucas Latil, Marc Latil, Clément Chasseray, Titouan Harel) sont des artistes qui vont s’occuper de tous les effets spéciaux. On attribut souvent ce rôle au monteur et cela peut arriver que l’on s’en occupe si l’on a les compétences, mais lorsque l’on veut aller plus vite et être plus efficace, un professionnel (ou plusieurs comme ici) sont nécessaires, avec leurs qualités et leurs spécialisation. Dans le clip de Squeezie, ils se sont occupés de tous les effets de visages qui se déforment, les filtres Snapchat, les effets de Squeezie “freeze-frame”, les effets de “Photoshopage” en début de clip, …

Pour conclure

Vous l’aurez compris (si vous ne le saviez pas déjà), pour la réalisation de clips (tout comme de films, de courts-métrages, de vidéos plus ambitieuses que les vidéos qui sont les plus communes sur YouTube) il est nécessaire d’avoir, non pas un monteur seul, mais toute une équipe de post-production pour que chacun s’occupe d’une tâche précise afin d’obtenir le meilleur résultat possible sans avoir à y passer des mois. En tous cas, que ce soit la musique de Squeezie (Influenceur) ou le clip, le résultat est top !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here